lun. Mai 27th, 2019

Témoignage : Défier la maladie!

Parce qu’un jour le verdict est tombé (2009) : Neuropathie démyélinisante

 Moi : c’est quoi ce truc bizarre ?
Docteur : maladie auto-immune
Moi : et on en fait quoi ?
Docteur : Rien, on n’a pas encore de traitement
Moi : c’est quoi l’avenir ?
Docteur : ???, au revoir madame...

Après une chute vers l’enfer de 4 ans, je me dis, soit tu prends ton courage à 2 mains plutôt à 2 pieds et tu me lâches ces canes qui te gâchent la vie (enfin tu essaies), soit tu t’euthanasie.

Mon premier défi : m’inscrire sur la parisienne, prendre le départ et surtout la terminer. Ça c’est ok !

2ème défi : marcher sans canes, oh là là ! Les premiers 700m furent ma première victoire.

 Je découvre l’addiction, je veux marcher encore et encore, mais seule c’est parfois compliqué !

En 2017 des amis m’emmènent faire une sortie ; là, je découvre, le soutien, la compréhension, la solidarité, la cohésion et comme si marcher ne me suffisait pas JPA dit : « il faut arrêter de réfléchir… Il faut agir !!! Go Go Go !!!! Moi aussi je vais suer tout ce que j’ai, mais quel plaisir d’en baver tous et toutes ensemble ! »

Et voilà comment on se retrouve à nager 60 longueurs 1 à 2 fois par semaine.

Aujourd’hui je fais partie d’un groupe dont je suis la « vétérante » active et fière de l’être !

Je sais que la maladie est toujours là, mais les km marchés et nagés, sont du bonheur emmagasiné au cas ou un jour il me faille retrouver mes copines « les canes ».

Je remercie l’équipe du CSSD de m’avoir acceptée ainsi que mon Chéri d’avoir été et d’être encore toujours présent par son soutien, et Dieu sait que ce n’est pas lui qui a la meilleure place .

Madeleine Hermant-Fruit, adhérente N° 423

Madeleine nous a rejoint en 2017, participant aux 3° marches d’endurance dans l’Oise, puis sur le challenge sportif à Compiègne. En avril 2018 elle est présente à la 4° marche dans l’Oise, et celle du centenaire de l’armistice en Novembre, et tout récemment en 2019 elle réalise les 40 kms en Champagne sur 2 jours. Madeleine participe à de nombreuses autres marches régionales avec notamment le Paris-Mantes (en partie).

Mais en 2018, non contente de marcher, elle se met également à la natation dans le cadre du programme de natation suédois, et décroche avec 51,5 kms parcourus sur l’année, le défi natation féminin 2018 de notre association !

Merci Madeleine pour cet exemple et continue ainsi !


Aller à la barre d’outils