Aller à la barre d’outils
4 juin 2020

Le Brevet Militaire Sportif (BMS)

Créé en 1945 sous le nom de Brevet Sportif Militaire (BSM), c’est depuis sa refonte en 1997, que le BREVET MILITAIRE SPORTIF voit sa nouvelle appellation.
Construit à partir des épreuves du contrôle obligatoire de la valeur et de l’aptitude physique individuelle (COVAPI) et sur des épreuves à option, nécessaires à l’entraînement de base de tout combattant, afin de permettre de revaloriser et de mieux finaliser l’entraînement physique militaire et sportif.
Aujourd’hui le COVAPI n’existe plus en l’état, et a évolué vers ce que l’on nomme aujourd’hui le CCPM.
Pour autant, la note 3223/DEF/EMAT/BPO/ACT56 du 18 août 1997 régissant sa refonte n’est pas abrogée.
Le port de cet insigne est autorisé selon les prescriptions de l’instruction ministérielle 10200/DEF/DCCAT/AP/RA du 27 juillet 1990
Il est homologué sous les N° GS126 (or), GS 127 (argent), GS 128 (bronze)

Le Brevet Sportif Militaire, à sa création :

Version actuelle, depuis 1997 :

Description héraldique

Cartouche d’or (d’argent, de bronze), chargé du nom « BREVET MILITAIRE SPORTIF » en capitales surmonté d’un combattant équipé passant un obstacle.

Les épreuves à accomplir pour l’obtention du B.M.S. sont au nombre de 7 :

Épreuves obligatoires

  • Test cooper
  • 100 mètres natation + apnée
  • Grimper de corde
  • 7 ou 8 km marche/course en treillis (en fonction de l’âge)
  • Tir de 10 cartouches au PA (25m) ou FAMAS (200m)

Épreuves optionnelles (2 parmi 3)

  • Parcours d’obstacles, en treillis
  • Natation, 12 minutes de nage libre
  • Lancer de grenades

Tous personnels militaires, masculin et féminin, d’active ou de réserve disposant d’un certificat médical d’aptitude aux épreuves proposées sont admis au passage des épreuves.

Barèmes du brevet

Cliquez sur les liens pour télécharger les fiches :

Les insignes et le diplôme

N’hésitez plus, contactez nous : contact@cssd.fr